Jean-Baptiste Noé

Le site web d’un historien

jean Baptiste Noé sur Facebook Jean Baptiste Noé sur Twitter Jean Baptiste Noé sur Google+ Chaine Youtube de Jean-Baptiste Noe

Léon X et le schisme luthérien

Accueil > Articles > Léon X et le schisme luthérien

Léon X (1513 à 1521). Succède à Jules II en 1513.

Jean de Médicis est le fils de Laurent le Magnifique. Il a eu pour maître les grands intellectuels de la cour de Florence, il a connu le faste de la ville, les fêtes, la mondanité. C’est un milieu peu propice à la spiritualité et au recueillement, mais son père l’a toujours destiné aux hautes fonctions de l’Eglise. Ainsi il entre dans les ordres mineurs à 8 ans, et à 13 ans on lui promet le chapeau de cardinal. Mais quand il a 19 ans les Médicis sont chassés de Florence, la famille est en exil. Par son habileté il permet le retour de sa famille à Florence en 1512, l’année d’après il est élu pape. Il possède de grands talents politiques dont il fait usage avec la France, il signe un Concordat avec François 1er, où il lui accorde le droit de contrôler la nomination des évêques, ce sont des concessions indispensables pour traiter avec François 1er.

A Rome il continue les fêtes et la culture qu’il a connu à Florence. Il fait venir Raphaël à Rome pour achever les salles du Vatican. Mais c’est sous règne que Luther mène sa révolte (1517). Il ne comprend pas très bien le danger que cela représente, il réagit mal et reste sourd au danger. Peut-être aurait-il pu en limiter la portée, mais cela est difficile à savoir, en 1517 on ne pouvait pas évaluer la portée et les conséquences de l’acte de Luther, d’ailleurs il a publié une bulle condamnant le moine défroquée allemand.