Jean-Baptiste Noé

Le site web d’un historien

jean Baptiste Noé sur Facebook Jean Baptiste Noé sur Twitter Jean Baptiste Noé sur Google+ Chaine Youtube de Jean-Baptiste Noe

L’islamisme en Asie du Sud Est

Accueil > Articles > L’islamisme en Asie du Sud Est

En matière d’islamisme, nos regards se portent vers le Moyen-Orient ou les Champs-Élysées, mais pas assez vers l’Asie, et notamment l’Asie du Sud-Est. Pourtant, que ce soit en Indonésie, aux Philippines ou en Thaïlande, les mouvements islamistes sont de plus en plus présents.

Indonésie : fini la tolérance ?

L’Indonésie est le pays qui compte le plus de musulmans au monde : 230 millions, pour une population de 260 millions d’habitants. Les chrétiens sont estimés à 26 millions. L’islamisation de l’archipel s’est faite à partir de l’an mil, avec la venue des commerçants arabes dans la région. Les bateaux se rendant en Inde, dans les Moluques et en Chine, ils devaient nécessairement passer par le détroit de Malacca, devenue une ville majeure du commerce de cette zone. L’islam indonésien est notamment marqué par le javanisme dit aussi kejawen dans la langue locale et qui correspond à une manière de vivre l’islam. Cela peut s’apparenter à une forme de syncrétisme où l’islam s’est concilié avec les pratiques religieuses antérieures à l’islamisation. Si cela fournit une particularité locale, cette façon de vivre l’islam est combattue par les groupes radicaux qui estiment qu’elle n’est pas conforme à la religion réelle. Soekarno, premier président de l’Indonésie indépendante puis Soeharto (qui dirigea le pays de 1966 à 1998) s’inscrivaient dans ce mouvement de javanisme, étant eux-mêmes originaires de Java. La première charte de l’Indonésie en demande d’indépendance, en 1945, prévoyait l’application de la charia pour tous les musulmans, mais cet article fut finalement supprimé et ne fut pas adopté quand le pays devint indépendant en 1949. L’islam joue toutefois un très grand rôle de cohésion pour un pays fragmenté en des milliers d’îles et comprenant des peuples différents.

Lire la suite.