Jean-Baptiste Noé

Le site web d’un historien

jean Baptiste Noé sur Facebook Jean Baptiste Noé sur Twitter Jean Baptiste Noé sur Google+ Chaine Youtube de Jean-Baptiste Noe

Entretien sur Jeanne d’Arc

Accueil > Articles > Entretien sur Jeanne d’Arc

A lire sur le Rouge & le Noir

Jeanne d’Arc est-il un mythe ?

Mgr Dominique Le Tourneau : Jeanne d’Arc un mythe ? Qu’entend-on par mythe ? Si j’en crois le dictionnaire, il s’agit d’un « récit fabuleux, souvent d’origine populaire, qui met en scène des êtres incarnant sous une forme symbolique des forces de la nature, des aspects de la condition humaine », ou bien une « pure construction de l’esprit », ou encore une « représentation idéalisée de l’état de l’humanité dans un passé ou un avenir fictif », ou l’« image simplifiée, souvent illusoire » élaborée a posteriori par des groupes humains (Petit Robert). Il faut reconnaître que ces définitions ne s’appliquent en rien au « phénomène Jeanne d’Arc ».

Comment l’expliquer. Jeanne est un mystère qui balance entre une incarnation – la jeune fille de Domremy, ce « Bethléem de la patrie » – et un mythe désormais universel qu’elle a bien involontairement suggéré et qui la dépasse sans la détruire. Or, contrairement à la plupart des héros dont la mythification n’intervient que tardivement après leur mort, Jeanne fut un mythe vivant, rappelle Colette Beaune. Dès son apparition, le mythe fut consubstantiel à son histoire. La France et les Français attendaient une intervention divine. Jeanne revêtit les habits du Sauveur tant espéré. Sa capture imprima au mythe d’autres formes. Au messianisme triomphal des années 1429 succéda dans son camp l’image de la souffrante puis de la martyre.

Lire la suite.