Jean-Baptiste Noé

Le site web d’un historien

jean Baptiste Noé sur Facebook Jean Baptiste Noé sur Twitter Jean Baptiste Noé sur Google+ Chaine Youtube de Jean-Baptiste Noe

Une vraie réforme pour le collège

Accueil > Articles > Une vraie réforme pour le collège

Proposition de réforme du collège

Dénoncer une mauvaise réforme est nécessaire. Mais tant qu’à faire, il est encore meilleur de proposer une autre réforme, plus adaptée à la nécessaire transmission des savoirs et à la formation intellectuelle des élèves.
Ces propositions portent sur l’organisation des cours, pas sur le contenu des programmes ni sur l’autonomie des établissements. C’est autre chose, développé sur ce site par ailleurs. De même, je n’évoque que la filière générale, car c’est la seule que je connaisse en tant que praticien. Je laisse aux professeurs des séries technologiques et professionnelles le soin de se prononcer sur des sujets que j’ignore.

Quel est l’objectif ?

Au collège, que les élèves maîtrisent la langue française dans ses subtilités, qu’ils soient capables de lire des textes compliqués, de réfléchir sur des sujets, d’écrire des textes de réflexion. Qu’ils connaissent les éléments essentiels de l’histoire de France, de l’Europe et du monde ; qu’ils soient capables de réfléchir sur cette histoire. En mathématiques, qu’ils progressent dans la maîtrise de cette science et qu’ils approfondissent leurs connaissances. Dans les sciences (biologie et physique), qu’ils découvrent et comprennent le monde matériel où ils vivent. Enfin, qu’ils s’initient aux langues étrangères, pour en connaître les rudiments essentiels. Le collège est un temps d’approfondissement des acquis essentiels, de découverte et de maturation des savoirs.

Au lycée, les élèves doivent approfondir leurs connaissances dans les disciplines fondamentales. C’est aussi le temps où ils réfléchissent à leur avenir, où ils font des choix de disciplines en vue de leurs études supérieures. Leurs goûts sont déjà marqués. Autant la pluridisciplinarité est importante au collège, autant il est inutile, au lycée, de faire travailler les élèves sur des disciplines qu’ils n’aiment pas, ou bien sur lesquelles ils ont peu d’aptitude. C’est une source d’ennui et une perte de temps. La Seconde doit demeurer une année de transition entre le collège et le lycée, la Première et la Terminale sont des années de détermination pour leurs études.

Ces objectifs définis, comment les atteindre dans l’organisation des cours ? Voici ce que nous proposons :

Collège

6e/5e : collège unique pour tous les élèves, mais en établissant des classes de niveau, pour permettre aux plus faibles de travailler leur retard, et aux plus forts de progresser plus vite.
4e/3e : fin du collège unique. Développer des collèges d’apprentissage et des collèges généraux.

Volume horaire hebdomadaire :

Français : 6h
Mathématiques : 4h
Sciences (biologie et physique) : 4h
Histoire-Géographie : 4h
LV1 : 3h
LV2 : 2h (à partir de la 4e)

Total : 21/23 h de cours hebdomadaire

Options :
Latin : 2h
Sport : 2h
Musique : 1h
Dessin : 1h
Technologie : 2h

Les élèves doivent prendre au moins 2 options.

Lycée

Seconde

Français : 6h
Mathématiques : 5h
Histoire-Géographie : 5h
LV1 : 3h
LV2 : 2h

Options :
Economie : 2h
Physique : 3h
Biologie : 2h
Latin : 3h
Sport : 2h

Les élèves doivent prendre au moins 2 options.

Première et Terminale

3 disciplines majeures : 6h chacune.
Français (en Première) : 4h pour tous
Philosophie (en Terminale) : 4h pour tous

3 mineures : 2h chacune

Pour le bac, les mineurs sont en contrôle continu. Les majeures, plus la philosophie et le français sont en contrôle terminal.
Français comme philosophie peuvent être pris en majeure par ceux qui le souhaitent (dans ce cas volume horaire de 6h au lieu de 4h).