Jean-Baptiste Noé

Le site web d’un historien

jean Baptiste Noé sur Facebook Jean Baptiste Noé sur Twitter Jean Baptiste Noé sur Google+ Chaine Youtube de Jean-Baptiste Noe

Tocqueville et la villa Montfleury

Accueil > Articles > Tocqueville et la villa Montfleury

Tocqueville et la villa Montfleury

Curieux comme un lieu peut concentrer des événements d’histoire aussi inattendus. C’est le cas de la villa Montfleury à Cannes. C’est là qu’Alexis de Tocqueville est décédé, le 16 avril 1859, et c’est là aussi que la Gestapo avait installé son siège à Cannes, et qu’elle y enferma douze résistants, dont huit furent exécutés le 15 août 1944.

Tocqueville, malade de la tuberculose, se rend à Cannes pour se soigner et profiter d’un climat plus clément qu’à Paris ou qu’à Tocqueville. Cela ne le sauva pas. C’est à la villa Montfleury qu’il se logea, et qu’il décéda. Son corps fut ramené en Normandie, et enterré dans le village de Tocqueville.

90 ans plus tard, la région de Cannes est sous administration italienne, suite à l’armistice conclu entre Pétain et l’Allemagne. La villa Montfleury devient le siège de la Gestapo. Elle se trouve sur les hauteurs de Cannes, pas très loin du bord de mer, mais dans un lieu résidentiel et reculé de la ville. Des résistants sont emprisonnés dans le sous-sol de la villa. Le jour du débarquement de Provence, la Gestapo les fusille.

La page Wikipédia présente très bien cette fusillade.

Ainsi huit personnes sont mortes pour la liberté, sur les lieux mêmes où un des plus grands penseurs de la liberté du XIXe siècle est décédé. Curieuses concentrations de faits historiques sans lien, dans un lieu qui n’a rien de particulier pour provoquer ces faits.