Jean-Baptiste Noé

Le site web d’un historien

jean Baptiste Noé sur Facebook Jean Baptiste Noé sur Twitter Jean Baptiste Noé sur Google+ Chaine Youtube de Jean-Baptiste Noe

Les catholiques et le ralliement

Accueil > Articles > Les catholiques et le ralliement

La thèse de Martin Dumont, Le Saint-Siège et l’organisation politique des catholiques français aux lendemains du Ralliements (1890-1902), a paru en 2013 chez Honoré Champion.

L’auteur étudie la façon dont les catholiques se sont organisés après que le pape Léon XIII leur ait demandé de participer à la vie politique de leur pays, c’est-à-dire d’accepter les institutions républicaines. On voit que cette organisation a été difficile et complexe. Certains monarchistes se sont ralliés à contre-cœur à la République, d’autres, catholiques républicains, ont fait le saut avec plus de facilité.

On découvre aussi les difficultés d’entente et d’accords, les luttes même entre catholiques, comme l’abbé Gayraud qui, à Brest en 1902, refuse de laisser son siège à Jacques Piou, et qui sera battu. Se pose alors la question de l’efficacité politique de ce ralliement, dans une période qui reste encore à structurer, et d’où émerge, plus tard, le Sillon de Marc Sangnier et l’Action Française de Charles Maurras. Ces deux mouvements ont pris tant d’importance qu’ils étouffent la période antérieure, assez peu connue et étudiée.

La thèse de Martin Dumont remet à l’honneur des hommes majeurs comme Etienne Lamy, Montalembert et la Tour du Pin. On comprend mieux les tiraillements et les interrogations qui ont heurté ces hommes qui, dans l’ensemble, n’ont pas réussi à faire triompher leurs idées.

Le 21 janvier 2014, je reçois Martin Dumont dans le cadre de l’émission L’Arche de l’Histoire, sur Radio Espérance. Nous évoquons le ralliement des catholiques français et leurs luttes politiques.