Jean-Baptiste Noé

Le site web d’un historien

jean Baptiste Noé sur Facebook Jean Baptiste Noé sur Twitter Jean Baptiste Noé sur Google+ Chaine Youtube de Jean-Baptiste Noe

Le Brésil, un géant du XXIe siècle ?

Accueil > Articles > Le Brésil, un géant du XXIe siècle ?

Une analyse géopolitique du Brésil, et du rôle qu’il souhaite jouer dans les prochaines années. L’article est d’Axelle Degans. Il a paru le 21 avril 2012 sur le site Diploweb.

*******

Pays des cycles économiques, le Brésil faisait figure, il y a peu encore, de grand pays du Tiers Monde. Ce géant latino-américain passe du "jaguar" au "grand émergent" et incarne peut-être même l’avenir du monde dans des domaines stratégiques. Cette émergence contribue au basculement du monde, les lignes bougent en sa faveur.

Un pays qui dispose de nombreux atouts

LE BRESIL est un géant tropical, il couvre 47% de l’Amérique du Sud à lui seul. Il s’inscrit donc dans les « grands » pays après la Russie, le Canada, la Chine et les Etats-Unis. Cette immensité est longtemps un handicap comme le révèle l’occupation humaine essentiellement littorale jusqu’à l’intériorisation avec la création de Brasilia au début des années 1960. Elle devient un atout en termes de profondeur stratégique et de possibilités hors normes.

La richesse du Brésil est d’abord minérale avec 8% des réserves mondiales de minerai de fer (principale ressource du pays), 12% des réserves mondiales de bauxite, mais aussi du manganèse, du chrome, du zinc, du cuivre, du plomb, du nickel du tungstène… Le projet de la « Grande Carajas » des années 1980 exploite l’un des plus grands gisements mondial de minerai dont la teneur en fer est exceptionnelle, et contient aussi plus marginalement du cuivre, du nickel, de la bauxite, de l’étain… Cette image d’eldorado, le Brésil la doit aussi aux diamants et à l’or.

Il dispose de produits énergétiques : charbon, gaz naturel et même pétrole pour lequel il est autosuffisant dès 2006. Il met en valeur de façon marginale des schistes bitumineux (Paraná). L’hydroélectricité est un vrai atout, le Brésil ayant tiré parti de son exceptionnel potentiel grâce à la mise en service des centrales d’Itaipu sur le Paraná (à la frontière avec l’Argentine et l’Uruguay) et de Tucurui sur le Rio Tocantins en Amazonie.

L’abondance des terres et la variété climatique sont les bases de « la ferme du monde » même si la pauvreté des sols tropicaux est un handicap. Le Brésil est devenu un géant agricole. Il est un grand producteur de canne à sucre, de soja , de maïs, d’agrumes, de riz, mais aussi de café, de blé, les productions sont aussi animales : 204 millions de têtes de bovins, des ovins, des poulets.

Suite et source.