Jean-Baptiste Noé

Le site web d’un historien

jean Baptiste Noé sur Facebook Jean Baptiste Noé sur Twitter Jean Baptiste Noé sur Google+ Chaine Youtube de Jean-Baptiste Noe

La nouvelle librairie des Puf

Accueil > Articles > La nouvelle librairie des Puf

Fermée en 2005, la librairie des Puf a rouvert en mars 2016, à quelques dizaines de mètres des anciens locaux, à deux pas du jardin du Luxembourg, rue Monsieur le Prince. Le Polidor est en contrebas, ainsi que le bouillon Racine, deux restaurants mythiques de ce quartier de Paris. À la librairie des Puf, on y vient désormais pour y prendre un café ou un thé. C’est en effet une librairie d’un genre nouveau. Il n’y a quasiment pas de livres, ceux-ci étant imprimés à la demande grâce à une grosse machine située dans le fond du bâtiment qui imprime la couverture et l’intérieur et assemble les deux parties.

L’amateur choisit son livre sur un écran numérique et attend quelques minutes que celui-ci sorte de presse. C’est un bond technologique important qui fait revenir aux premiers temps de l’imprimerie, à l’époque où les libraires étaient des imprimeurs et où la presse était située dans leur boutique. On comprend d’emblée l’avantage que cela représente pour l’éditeur : pas de stock à gérer, la possibilité d’avoir des locaux plus petits et de proposer des milliers de titres (crucial dans un quartier où le prix du foncier est si cher), et surtout de rééditer des ouvrages épuisés. Pensons au fond Bergson, dont les Puf sont le distributeur. Grâce à cette machine, il suffit de mettre les livres en fichier PDF pour pouvoir les imprimer facilement. Hayek et d’autres auteurs oubliés vont revenir à portée de mains.

Un lieu de vie

L’autre nouveauté de cette librairie est d’apporter un service, et non pas seulement un usage. La révolution technologique en cours est en train de dissoudre les usages acquis. Un libraire qui est un simple dépôt de livres n’a plus de raison d’exister puisque par internet on trouve aussi bien, de façon plus rapide et plus aisée. Pour survivre, les librairies doivent apporter un service. Pas seulement un service sur les livres en conseillant telle ou telle lecture (nous sommes capables de lire les commentaires sur Amazon), mais un service de vie. C’est le cas avec la librairie des Puf qui offre le wifi illimité et qui propose café et thé à des prix défiants toute concurrence (1,50€ le café, 2€ le thé, pas mal pour ce quartier).

Le coin salon est très agréable : poufs, canapés, fauteuils confortables, décor mêlant l’ancien (les poutres) et le moderne (le style de décoration). Cela fait de cette librairie un endroit très agréable pour venir boire un verre, lire un livre, donner des rendez-vous, voire même travailler, résolvant par la même occasion un des points noirs de la vie estudiantine.

Les bibliothèques sont en effet saturées ; il n’est pas rare de devoir patienter plusieurs quarts d’heure sur le trottoir pour espérer y entrer. De plus en plus de documents étant en accès libre sur internet, la multiplication de ces librairies cafés, confortables et agréables, offrent autant de lieux où travailler, tout en ayant à portée de mains les livres que l’on souhaiterait acquérir. À la croisée de nombreux services, et innovante sur le plan technologique, cette nouvelle librairie va peut-être bouleverser la donne du monde des livres.

Découvrir ici une vidéo présentant le fonctionnement de la librairie.