Jean-Baptiste Noé

Le site web d’un historien

jean Baptiste Noé sur Facebook Jean Baptiste Noé sur Twitter Jean Baptiste Noé sur Google+ Chaine Youtube de Jean-Baptiste Noe

La guerre souterraine de Pie XII contre Hitler

Accueil > Articles > La guerre souterraine de Pie XII contre Hitler

Si vous aimez l’histoire et les romans d’espionnage, vous serez captivés par le remarquable travail que Mark Riebling a consacré aux réseaux d’espionnage du Vatican pendant la Seconde Guerre mondiale. L’auteur a consacré dix ans d’enquête à ce sujet crucial pour comprendre le rôle de Pie XII pendant la guerre. Il a retrouvé des documents rares, des lettres et des échanges entre différents conjurés allemands, pour livrer une somme, publiée en 2015 aux États-Unis et fin 2016 en français.

Contre ceux qui croient encore au mythe du pape d’Hitler, Mark Riebling a démêlé les fils des réseaux construits par Pie XII afin de lutter contre le tyran. On y découvre que dès 1939, le Pape a organisé l’assassinat du dictateur allemand, s’appuyant sur des hommes décidés, quoique très minoritaires. L’ouvrage repose sur de nombreux documents et il est en plus très bien écrit, comme un roman d’espionnage où cette fois tout est vrai. Avec lui, on entre au cœur du Vatican et des services d’espionnage, on y découvre des hommes incroyables qui ont risqué leur vie, beaucoup sont morts, pour sauver l’honneur de l’Allemagne.

Parmi eux, l’amiral Canaris, chef du renseignement militaire allemand (l’Abwher), opposant de la première heure à Hitler qui reste à son poste pour fournir au Saint-Siège le plus de renseignements possibles. Protestant, Canaris n’a confiance que dans le Pape et c’est à lui, grâce à des intermédiaires, qu’il fournit des informations sur les atrocités commises en Pologne ainsi que les plans d’attaque contre la France et l’URSS. Il participe à de nombreux complots contre Hitler, dont celui du 20 juillet 1944, qui cause son arrestation et sa mort.

Lire la suite.