Jean-Baptiste Noé

Le site web d’un historien

jean Baptiste Noé sur Facebook Jean Baptiste Noé sur Twitter Jean Baptiste Noé sur Google+ Chaine Youtube de Jean-Baptiste Noe

La guerre d’Indochine

Accueil > Articles > La guerre d’Indochine

Ivan Cadeau, La guerre d’Indochine.

Au fil de ses livres, Ivan Cadeau s’impose comme un des meilleurs connaisseurs actuels de la guerre d’Indochine et des conflits dans la péninsule indochinoise. Après un livre sur Diên Biên Phu puis la guerre de Corée, il nous propose cette fois une étude de la guerre d’Indochine. Son livre est consacré à la période 1940-1956. Si les accords de Genève signent la fin logique de cette guerre, il est notable de constater qu’il l’a fait débuter dès 1940, c’est-à-dire au moment de l’occupation de la péninsule par les troupes japonaises. Tout occupé à sa défaite et à sa collaboration, le gouvernement français ne peut pas réellement défendre ses colonies.

L’ouvrage suit le temps chronologique de façon systématique, ce qui permet au lecteur d’entrer dans la guerre et d’en percevoir toutes les évolutions, les drames et les dénuements tragiques. Livre d’histoire militaire, la réflexion politique a aussi toute sa place puisque les militaires ont dû se comporter en hommes politiques.

Cette guerre d’Indochine transforme la géopolitique de l’Asie. Elle cautionne l’irruption du Japon comme grande puissance régionale, puis la mainmise du communisme comme idéologie structurante. Guerre usante et psychologique, elle se déroule loin de France, et dans une grande indifférence chez des Français préoccupés de reconstruction, et ne comprenant pas vraiment l’intérêt de s’accrocher aux restes d’une colonie. C’est la guerre de la solitude, et les soldats se battent dans l’ignorance nationale. C’est pourtant de ce conflit que naît la guerre du Vietnam, ô combien plus importante sur le plan médiatique. C’est cette guerre lointaine et oubliée que le livre étoffé et complet d’Ivan Cadeau vient mettre en lumière et retranscrire.