Jean-Baptiste Noé

Le site web d’un historien

jean Baptiste Noé sur Facebook Jean Baptiste Noé sur Twitter Jean Baptiste Noé sur Google+ Chaine Youtube de Jean-Baptiste Noe

La Garonne ou l’ingénue timide

Accueil > Articles > La Garonne ou l’ingénue timide

La Garonne est un fleuve mal connu des Français, car il a contre lui de susciter bien moins de curiosité que la Seine, fleuve capital, que la Loire, et ses châteaux, le Rhin, avec ses invasions, et le Rhône, pour son image. C’est pourtant un fleuve important de notre pays, et dont le cours est assez complexe.

Trois fleuves en un

La Garonne est divisé en trois parties, qui forment autant de fleuve. Une partie pyrénéenne, une partie aquitaine, et une partie girondine. Jusqu’à Toulouse, c’est un torrent pyrénéen, fortement marqué par sa région d’origine. Elle prend sa source au glacier de la Maladetta, en Espagne, à 2800 mètres d’altitude, et entre en France au Pont du Roi, à 575 mètres d’altitude. A sa sortie de la montagne elle bifurque vers l’ouest et coule en façade des Pyrénées, ce qui lui permet de recevoir les cours d’eau venus de cette montagne, notamment le Salat et l’Ariège. Comme toutes les rivières de haute montagne elle a des hautes eaux en été, et des basses eaux en hiver.

Un fleuve d’Aquitaine

En aval de Toulouse, la Garonne coule vers l’océan Atlantique. D’un fleuve de montagne elle devient un fleuve de plaine, puis un fleuve d’océan, comme la Loire, sa cousine nordiste. Sa forte déclivité -45 centimètres par kilomètre- empêche la navigation sur son cours, ce qui explique qu’il fut nécessaire de construire un canal de dérivation, afin de permettre aux bateaux de passer du bassin aquitain au bassin méditerranéen. C’est là qu’elle reçoit les apports des rivières du Massif Central, comme la Seine, la Loire et le Rhône, chacun de son côté, cette montagne alimentant tous les fleuves français.

Le fleuve de l’océan

Puis elle se jette dans l’océan, mais en donnant d’abord naissance à la Gironde, véritable bras de mer de 72 kilomètres de long, et de 5 à 12 kilomètres de large. La Gironde commence au Bec d’Ambez, lieu de rencontre de la Garonne et de la Dordogne, la Gironde est le fruit de leur union. La Gironde est soumise aux marées, ce qui induit la présence de hauts fonds et d’îles sableuses, séparant l’estuaire en deux chenaux. Il est donc nécessaire de désensabler régulièrement ce fleuve pour permettre la navigation des navires.