Jean-Baptiste Noé

Le site web d’un historien

jean Baptiste Noé sur Facebook Jean Baptiste Noé sur Twitter Jean Baptiste Noé sur Google+ Chaine Youtube de Jean-Baptiste Noe

L’éducation aux Etats-Unis

Accueil > Articles > L’éducation aux Etats-Unis

Les Etats-Unis pourraient presque faire passer la France pour une bonne élève : Classés 36ème au classement PISA, les Etats-Unis font pire que la France à la 25ème place. Comme dans notre pays, où le budget de l’Education Nationale est de loin le premier, les Etats-Unis, peinent à allier haut financement et efficacité de l’éducation. Cependant, on se rend rapidement compte que, contrairement à la France, les Etats-Unis mettent en œuvre de multiples initiatives pour réformer leur système éducatif en faillite. Les réformes mises en place permettent de remplir deux objectifs primordiaux pour l’éducation : redonner la liberté aux parents pour l’éducation des enfants et optimiser les dépenses des Etats, pour faire des économies.

L’éducation : une compétence décentralisée
L’éducation est aux Etats-Unis une prérogative importante des 50 Etats fédérés qui sont responsables de la politique éducative, aux dépens de l’Etat fédéral, une compétence qui leur est conférée par le dixième amendement à la Constitution. Ils ont la compétence pour choisir les programmes, les manuels, les financements ainsi que l’organisation de la liberté scolaire. La problématique au cœur de la réforme éducative actuelle est celle du « school choice » : les parents doivent pouvoir choisir l’éducation qui sied le mieux à leurs enfants. A l’Etat fédéré donc d’organiser cette possibilité du choix. Cet éclectisme fait des Etats-Unis un terrain d’investigation riche et permet de trouver la solution à la fois la moins coûteuse pour l’Etat et les familles et la plus efficace pour l’éducation scolaire des enfants. Avec 94% des 52 millions d’élèves dans le système public, les Etats n’ont plus d’autre choix que de trouver des alternatives au tout financement public. Le « school choice » entre ainsi en jeu dans cette optique d’optimisation des dépenses et démontre que la séparation public-privé n’est pas aussi nette aux Etats-Unis.

En 2011, les Etats-Unis comptent près de 5 fois plus d’élèves que la France qui en compte 9,95 millions dans le public et 1,98 million dans le privé. Les Etats-Unis comptent 49,52 millions d’élèves dans le public, donc 94%, et 2,8 millions d’élèves dans le privé. 77% des écoles américaines ont un financement public. Cela comprend à la fois les écoles publiques classiques et les 4.480 charter schools, écoles à financement public mais autonomes dans leur gestion, que nous étudierons plus en détail par la suite. A titre de comparaison, en France, 8.800 écoles sont sous contrat d’association avec l’Etat, ce qui représente 13,6% du total des écoles françaises quand 22,5% des écoles américaines sont privées, souvent tenues par des paroisses, des congrégations ou des associations.

Lire la suite sur le site de l’IFRAP.