Jean-Baptiste Noé

Le site web d’un historien

jean Baptiste Noé sur Facebook Jean Baptiste Noé sur Twitter Jean Baptiste Noé sur Google+ Chaine Youtube de Jean-Baptiste Noe

L’Etat m’empêche d’embaucher !

Accueil > Articles > L’Etat m’empêche d’embaucher !

L’État m’empêche d’embaucher !

Je veux embaucher ! J’ai besoin de recruter deux personnes pour mon entreprise qui compte 30 salariés. Mon lycée étant un établissement privé, c’est effectivement une entreprise comme les autres. Nous avons un produit à vendre (nous formons des jeunes), nous avons des clients (les parents d’élèves) et nous avons des salariés (les professeurs et le personnel administratif). Si nous faisons mal notre travail, nous n’avons plus d’inscription, et nous fermons, comme n’importe quelle entreprise.

Nous avons besoin d’embaucher deux personnes, contribuant ainsi, certes modestement, à la diminution du chômage. Pourtant, ces deux personnes ne seront jamais embauchées, parce que cela nous reviendrait trop cher. Il y a trop de taxes, patronales et salariales, pour embaucher. Nos salariés vont donc devoir faire ce travail que nous pourrions confier à d’autres.
Je veux embaucher, mais l’État m’y empêche. Je n’évoque pas là un cas complexe de macro-économie, mais un cas réel, vécu simplement, dans une entreprise de petite taille. Je ne doute pas que cela soit vécu par des milliers d’autres entreprises.

Deux salariés en plus, c’est peu pour lutter contre le chômage. Sauf si l’on rapporte cela au nombre d’entreprises. D’après l’INSSE, en 2011 il y a avait 986 091 entreprises entre 1 et 9 salariés, et 165 828 entreprises entre 10 et 49 salariés. Soit en tout 1 151 919 entreprises. Si chacune, comme la mienne, embauche deux salariés, cela fait 2 303 838 salariés en plus. En février 2013 la France compte 3.17 millions de chômeurs. Voilà comment faire passer le nombre de chômeurs à 870 000 personnes, simplement par quelques petites embauches. Toujours en 2011, la France compte 2 326 128 entreprises sans salariés, donc des travailleurs indépendants. Eux aussi pourraient embaucher, au moins une secrétaire, éventuellement en regroupant leurs besoins. Là aussi il y a un formidable potentiel de création d’emplois.

Pour que je puisse embaucher, il faut baisser les taxes, afin que ces embauches deviennent possibles. Pour baisser les taxes, il est nécessaire de réduire les dépenses. Drastiquement. Et si le gouvernement commençait par-là, et nous laissait ensuite embaucher les personnes donc nous avons besoin ? Occupez-vous d’être juste, nous nous chargeons du reste.