Jean-Baptiste Noé

Le site web d’un historien

jean Baptiste Noé sur Facebook Jean Baptiste Noé sur Twitter Jean Baptiste Noé sur Google+ Chaine Youtube de Jean-Baptiste Noe

Jules le terrible

Accueil > Articles > Jules le terrible

Jules II (1503 à 1513). Surnommé « Il papa terribile », le pape terrible.

Jules II est l’image même de la papauté de la Renaissance. Issu d’une famille humble il doit travailler dans sa jeunesse, mais un de ses oncles est pape –c’est Sixte IV-, ce qui l’aide beaucoup. Très vite il monte dans la hiérarchie mais il se heurte à la famille Borgia, les Borgia étant des ennemis des della Rovere. Il est en conflit avec eux pour le trône de Pierre, mais César Borgia ne parvient pas à éviter son élection.

C’est un pape autoritaire, militaire qui ne mène pas de grandes innovations théologiques mais accumule beaucoup de victoires militaires ; il est souvent armé, à cheval, l’épée à la main. Mais son action politique est immense : il s’allie avec la France contre Venise pour contrôler le nord de l’Italie, il pratique l’équilibre entre les puissances en évitant qu’une puissance ne prenne le pas sur les autres, le but est qu’elles soient toutes faibles, qu’il n’y ait pas de domination absolue. C’est ainsi qu’il bat les Français, leur fermant l’accès aux territoires italiens, et mettant un terme au mirage de la péninsule. (Charles VIII rêvaient de faire de l’Italie une plateforme pour lancer des croisades et s’imposer en Orient).

Il mène des projets d’urbanisme à Rome (Saint Pierre), il engage les plus grands architectes dont Michel Ange. Il confie à l’artiste le soin de peindre le plafond de la chapelle Sixtine.