Jean-Baptiste Noé

Le site web d’un historien

jean Baptiste Noé sur Facebook Jean Baptiste Noé sur Twitter Jean Baptiste Noé sur Google+ Chaine Youtube de Jean-Baptiste Noe

Gouvernement : détruire ce qui fonctionne

Accueil > Montesson > Gouvernement : détruire ce qui fonctionne

Après la destruction de la politique familiale, le gouvernement s’attaque aujourd’hui aux entrepreneurs.

Les auto-entrepreneurs de professions libérales sont, jusqu’à présent, plafonnés à 36 000 € annuels de chiffre d’affaires, sur lequel ils doivent payer environ 23% de charges. Ce qui peut faire, au maximum, un bénéfice de 27 720 €. En décidant de baisser le plafonnement à 19 000 € à partir du 1er janvier 2014, le gouvernement provoque une baisse de près de 50% du CA. C’est la mort programmée du régime de l’auto-entrepreneur. Simple par sa constitution et sa gestion, permettant d’effectuer des menus travaux et d’arrondir les fins de mois, ce régime a connu un très large succès depuis 2008. Marqué du sceau du sarkozysme, il devait être détruit.

Les artisans ont raison de protester face à la complexité sociale et fiscale de leur statut. Mais c’est le régime de l’auto-entrepreneur qu’il fallait étendre à l’ensemble des professions, avec une taxe de 23%, et non pas détruire ce régime qui fonctionne et qui attirait vers l’entreprise et l’entreprenariat des milliers de Français.

La semaine dernière le gouvernement a détruit la politique familiale, cette semaine le goût de la création d’entreprises. Il y a beaucoup de choses qui fonctionnent mal en France, il n’est pas nécessaire de détruire ce qui fonctionne bien.