Jean-Baptiste Noé

Le site web d’un historien

jean Baptiste Noé sur Facebook Jean Baptiste Noé sur Twitter Jean Baptiste Noé sur Google+ Chaine Youtube de Jean-Baptiste Noe

Gerbert d’Aurillac, le pape de l’an mil

Accueil > Articles > Gerbert d’Aurillac, le pape de l’an mil

Un portrait de Gerbert d’Aurillac, premier pape français et pape de l’an mil.

Gerbert d’Aurillac est le premier pape français de l’histoire. Né en Auvergne il démontre très tôt une très grande intelligence et de grandes capacités intellectuelles, si bien qu’il est envoyé en Espagne pour étudier. Il est alors remarqué et embauché par Adalbéron, évêque de Reims, pour devenir son second. L’évêque de Reims est à l’époque la deuxième personnalité du royaume après le roi. Reims est au centre des mouvements politiques de l’Europe. Gerbert se retrouve donc au cœur des affaires politiques de l’Europe, entre Rome, le roi de France et l’empereur. Il côtoie tous les grands et les conseille, il est très introduit chez les Otton, famille régnante de l’Empire, si bien qu’il est nommé précepteur d’Otton II et d’Otton III. Son activité n’est pas uniquement pédagogique et intellectuelle mais aussi politique puisqu’il contribue à faire monter Hugues Capet sur le trône. A la mort d’Adalbéron il lui succède à Reims. Mais il n’est issu d’aucune famille noble et n’a donc par conséquent aucune alliance. La noblesse se dresse contre lui et arrive à le faire chuter. Il se réfugie alors auprès de l’empereur Otton III qui fut son élève et qui l’accueille pour en faire son conseiller. En 998 le pape meurt, l’empereur le fait nommer sur le siège de Pierre, et il prend comme nom Silvestre II, en référence au pape Silvestre de l’époque de Constantin.

Il nourrit une grande ambition avec Otton III. Tous deux veulent unir l’Europe sous la couronne d’Otton III. Ils veulent une Europe chrétienne où chaque pays garde son autonomie et son indépendance mais où l’empereur chrétien dirige l’union. De ce fait il est le premier pape à penser l’Europe. Il contribue aussi à la christianisation de la Pologne et de la Hongrie en y envoyant des missionnaires et en s’alliant avec les princes. Mais Otton III meurt en 999, à 23 ans. C’est trop tôt et les projets d’union ne verront pas le jour.

Gerbert n’est pas un militaire, il n’a jamais porté les armes. Toutefois il laisse un bon souvenir dans la population, n’ayant pas fait de guerre il est très aimé par le peuple de Rome, et très apprécié par les autres souverains. Il meurt en 1003. C’est le plus grand esprit de son temps, il parle de très nombreuses langues, c’est aussi un grand savant qui amène le 0 en Europe, qui est passionné d’astronomie et qui crée de nombreux instruments scientifiques.