Jean-Baptiste Noé

Le site web d’un historien

jean Baptiste Noé sur Facebook Jean Baptiste Noé sur Twitter Jean Baptiste Noé sur Google+ Chaine Youtube de Jean-Baptiste Noe

Entretien à Fait religieux

Accueil > Articles > Entretien à Fait religieux

Le 2 décembre dernier j’était interviewé par le Fait religieux sur le voyage du pape en Turquie.

« Le but de cette visite pontificale était avant tout religieux »

Le Fait religieux : au cours de cette visite d’Etat la plupart des médias ont constaté un dialogue de sourd entre les positions défendues par le Président R.T. Erdogan (problème de l’islamophobie, victimisation des musulmans en Occident et en Israël, critique du régime syrien et de la guérilla kurde du PKK) et le discours du pape François. Qu’en est-il vraiment ?

Jean Baptiste Noé : Le but de cette visite pontificale était avant tout religieux. Le pape, en sa qualité de successeur de Saint Pierre, a choisi la date du 30 novembre, fête de la saint André, pour faire un pèlerinage à Constantinople et rencontrer le patriarche œcuménique Bartholomée, successeur de saint André. André et Pierre étaient frères, et cette visite veut montrer que, comme ces apôtres, orthodoxes et catholiques sont frères. Le caractère politique de ce déplacement passe donc au second plan pour le pape. Il se trouve que Constantinople, aujourd’hui Istanbul, se trouve en Turquie. Il est donc normal que le souverain pontife se soit entretenu avec les autorités civiles et religieuses du pays d’accueil.
Vous remarquerez que si les autorités vaticanes ont refusé de communiquer aux diplomates turcs le discours du pape François, ce dernier s’est bien gardé de faire allusion au génocide arménien de 1915. Il a par contre appelé à la réouverture des frontières entre l’Arménie et la Turquie.

La suite de l’entretien est en accès payant sur le site du Fait religieux.