Jean-Baptiste Noé

Le site web d’un historien

jean Baptiste Noé sur Facebook Jean Baptiste Noé sur Twitter Jean Baptiste Noé sur Google+ Chaine Youtube de Jean-Baptiste Noe

Dictionnaire des monothéismes

Accueil > Articles > Dictionnaire des monothéismes

Les éditions du Seuil publient un Dictionnaire des monothéismes, sous la direction de Cyrille Michon et de Denis Moreau.

La Guerre froide avait comme gelé l’analyse du facteur religieux dans les organisations humaines. Depuis la fin de l’affrontement bipolaire, la religion semble au contraire omniprésente, à tel point que l’on ne cesse d’évoquer les guerres de religion, notamment via le prisme du terrorisme. La religion semble alors un facteur unique et commode d’explication des relations internationales. Oubliée dans un cas, surexposée de l’autre, la religion est en fait mal connue et mal comprise. On croit connaître ses ressorts et ses fins ultimes, mais en réalité l’ignorance religieuse est grande, y compris chez ceux qui se rattachent à une religion précise.

C’est une des fonctions salvatrices de cet ouvrage que de permettre à des spécialistes du christianisme, du judaïsme et de l’islam, d’analyser et d’expliquer les principaux éléments de chaque religion. La taille de l’ouvrage permet une analyse approfondie des concepts évoqués. La mise en page est bien réalisée, avec, pour chaque notion, des renvois suggérés vers des notions proches. L’index des noms et des choses, en fin d’ouvrage, permet aussi une navigation plus aisée dans ce dictionnaire volumineux (704 pages).

L’ouvrage est complet et assez monumental. Il sera très utile notamment aux étudiants qui ont a travaillé ces questions.

Que trouve-t-on dans ce dictionnaire ? Des présentations des personnes clefs de chaque religion (David, Jésus, Mahomet …), des explications sur les rites et les dogmes (pénitence, eucharistie, sacrements …), des éléments d’histoire (guerre, djihad, Shoah …), des analyses des livres fondateurs (Bible, Thora, Coran).
Chaque notion est analysée de façon commune aux trois religions, lorsque cela est possible, et ensuite de façon spécifique. Cela permet de comprendre les éléments communs et divergents de ces religions qui façonnent le monde depuis au moins quinze siècles.