Jean-Baptiste Noé

Le site web d’un historien

jean Baptiste Noé sur Facebook Jean Baptiste Noé sur Twitter Jean Baptiste Noé sur Google+ Chaine Youtube de Jean-Baptiste Noe

Chesterton. La Chose

Accueil > Articles > Chesterton. La Chose

Les amateurs de Chesterton (1874-1936) l’attendaient impatiemment, et c’est chose faite, puisque paraît La Chose dans une traduction en français. Il s’agit d’un recueil d’articles publiés entre 1928 et 1929, dans lesquels Chesterton explique pourquoi il est devenu catholique. Sa conversion date de 1922, à l’âge de 48 ans. Dès lors, il met tout son talent d’écrivain et de polémiste à défendre le catholicisme, dans une société anglaise encore structurée par le conformisme anglican.

La Chose, c’est l’Église catholique, « poursuivie d’époque en époque, par une haine déraisonnable qui change perpétuellement de raison. » Chesterton veut dire sa joie d’être catholique, et les raisons qui l’amènent à adhérer aux mystères de cette foi, et au chemin tracé par l’Église. Chesterton s’inclut dans ce vaste mouvement spirituel anglais des années 1920-1930 qui a conduit de nombreux écrivains à redécouvrir la foi catholique ou à devenir chrétiens. Parmi eux Tolkien et Lewis. Ancien ennemi de l’Église, Chesterton est à même de comprendre les griefs que l’on oppose à cette institution tout autant humaine que divine, et donc à y répondre avec une grande verve.

Il part très souvent d’un fait anodin pour le rattacher à sa vaste démonstration, et pour défendre sa thèse. Souvent, il s’égare dans des pensées un peu confuses, un peu lointaines par rapport au sujet qu’il se proposait de traiter, mais c’est finalement pour mieux rester au cœur de ce qui lui est cher. Il s’attaque aux dégénérescences de l’esprit chrétien qui teinte de mondanité les grandes œuvres du christianisme, comme la charité : « La charité, qui était le cœur flamboyant du monde, est devenue le nom d’un patronage, à la fois pompeux et avare, pour les pauvres, qui n’est rien d’autre, à l’heure qu’il est, qu’une réduction en esclavage des pauvres. »

Dans cet inédit, les amateurs trouveront tout ce qu’ils aiment chez Chesterton, ainsi que des raisons de plus en plus valables d’être catholique.