Jean-Baptiste Noé

Le site web d’un historien

jean Baptiste Noé sur Facebook Jean Baptiste Noé sur Twitter Jean Baptiste Noé sur Google+ Chaine Youtube de Jean-Baptiste Noe

Ce qu’est l’école numérique

Accueil > Articles > Ce qu’est l’école numérique

Nous sommes de plus en plus nombreux à démontrer la nocivité de l’école numérique. Le dernier en date étant l’ouvrage magistral de Philippe Bihouix et Karine Mauvilly, Le désastre du numérique à l’école. Mais pour comprendre ce désastre, il faut d’abord cerner ce qu’est l’école numérique.

Pas seulement l’usage d’outils numériques

Ici, il ne s’agit pas uniquement d’utiliser des vidéoprojecteurs ou des lecteurs de mp3. Nous sommes nombreux à le faire et cela est très commode. Les vidéoprojecteurs permettent de projeter des cartes et des photographies (bien pratique en géographie et en histoire) et les lecteurs de fichiers audios sont commodes pour les professeurs de langues. Cela est pratique, mais cela n’est pas révolutionnaire. Les vidéoprojecteurs ont remplacé les rétroprojecteurs et leurs transparents, et les diffuseurs de musique sont désormais plus petits et plus maniables que les gros lecteurs.
Avec ces outils, la pédagogie n’est pas changée.

Changer les outils pour changer les élèves

L’école numérique veut non seulement changer la pédagogie, mais surtout changer les élèves. Comme le dit un propagandiste de cette école, « le professeur doit devenir le médiateur entre l’élève et l’outil. » La maîtrise de l’outil devient la finalité de l’école. C’est là un dévoiement majeur. Un autre est d’accord pour constater l’échec du numérique, tout en disant que cela n’est pas grave, car l’école doit être au service du numérique. Le numérique devient la finalité de l’école, non un moyen.
L’école numérique, c’est le cheval de Troie du pédagogisme pour tenter une transformation de l’élève. Au nom du progrès, de la modernité et de la réduction des inégalités.

Que l’on abandonne les cahiers pour exposer les enfants plus de 6 heures par jour à des écrans devrait quand même poser quelques questions. Est-ce vraiment bon pour eux ? Que l’on rende obligatoire l’usage des ENT (Environnement Numérique de Travail) obligeant les élèves à se connecter chez eux à internet pour consulter leur agenda est tout aussi problématique. Cela les déresponsabilise et est une source de perte de temps.

La loi interdit l’usage de cahier de textes en papier. Les professeurs sont obligés et contraints d’utiliser les cahiers de texte numérique. Pourquoi une telle coercition ?

Que les cadres d’Apple, de Twitter et de Google inscrivent leurs enfants dans des écoles sans numérique devraient inciter à la prudence. Pourquoi vendre aux autres un produit que l’on ne veut pas consommer soi-même ?

Coercition et contrainte

Si le numérique est aussi bon, pourquoi l’imposer par la force et par la contrainte ? Pourquoi sanctionner les professeurs qui émettent publiquement des doutes à son égard ou bien qui veulent attendre des retours d’expérience avant de se lancer ?

La plupart des parents ne s’intéressent pas aux questions pédagogiques. Quant aux professeurs, ils sont comme vidés de toute énergie devant les directives stupides et les réformes néfastes qu’on leur impose, sans jamais les consulter. L’école numérique rejoint ce que l’on a fait de pire à l’encontre des élèves depuis quelques décennies. Aux pauvres le numérique ; à ceux qui savent, la richesse des écoles sans écran.