Jean-Baptiste Noé

Le site web d’un historien

jean Baptiste Noé sur Facebook Jean Baptiste Noé sur Twitter Jean Baptiste Noé sur Google+ Chaine Youtube de Jean-Baptiste Noe

1.3 millions de personnes à Paris

Accueil > Montesson > 1.3 millions de personnes à Paris

Je suis parti à 12h30 de la porte Dauphine, en tête de cortège, et dans le carré des élus.

Nous sommes arrivés à 14h30 au Champ de Mars. Très vite celui-ci s’est rempli. Il peut recevoir 800 000 personnes. Je l’ai quitté à 17h15. En remontant après le Trocadéro j’ai croisé la queue de la manifestation qui était encore au Trocadéro, avec beaucoup de monde derrière elle.

A 18h, il y avait encore foule place d’Iéna.

Ce sont donc environ 1.3 millions de personnes qui étaient aujourd’hui dans les rues de Paris. Parents, familles, jeunes. Le gouvernement ne peut pas ignorer cet immense mouvement populaire.

Qu’il était beau de voir tant de jeunes, lycéens et étudiants, volontaires pacifiques pour encadrer la manifestation.
Qu’il était beau de voir l’absence de haine et de violence parmi les manifestants.

Les rues de Paris étaient étonnamment propres pour un cortège de cette ampleur, beaucoup plus propres qu’après les nuits de la fête de la musique. Croyez-bien que les employés municipaux et les CRS sont très sensibles à cela, et savent distinguer la vérité des choses. Les journalistes aussi savent ce qui s’est vraiment passé, tout comme le gouvernement. Celui-ci ne pourra pas ne pas réagir à un tel mouvement populaire, à une telle ampleur. Il y avait plus de monde que pour la défense de l’école libre en 1984.

Merci aux organisateurs, et merci à tous les participants. Grâce à vous, le combat menés par les élus se trouve soutenu et conforté.

Addendum 14/01.

Les chiffres de 340 000 personnes sont ceux fournis par la police, c’est-à-dire par le Ministère de l’Intérieur.

La gendarmerie annonce plutôt entre 1.2 et 1.3 millions, ce qui correspond tout à fait à la situation que j’ai pu voir sur le cortège.

Le gouvernement connaît les vrais chiffres, et ne pourra qu’agir en conséquence. On n’ignore pas 1.3 millions de personnes qui se déplacent. C’est un chiffre largement supérieur à celui de 1984.